Améliorer les conditions de logement dans les townships d’Afrique du Sud

Diepsloot, un township au nord-ouest de Johannesburg, a été le théâtre de l'une des premières initiatives de Saint-Gobain en matière de logements sociaux en Afrique du Sud. Ce township a vu le jour au milieu des années 1990, alors que d’autres zones d'implantations sauvages étaient évacuées.

Depuis la fin de l’apartheid, l’Afrique du Sud est confrontée à une importante migration vers les villes. À cela s’ajoute le manque de ressources de la population, ce qui résulte en un déficit de logements de près de 2,5 millions d’unités.
Cette crise du logement se traduit par un nombre croissant de townships comme celui de Diepsloot. Aujourd’hui, 13 % de la population sud-africaine vit toujours dans des logements informels.

Diepsloot in context

Situé au nord de Johannesburg (Afrique du Sud), Diepsloot s’est formé peu de temps après la transition démocratique, en 1994. Tout a commencé par des implantations sauvages temporaires.

Au fil des années, les personnes ont continué d’affluer et aujourd’hui, quelque 200 000 habitants s’entassent à Diepsloot. Rongé par la violence et la surpopulation, Diepsloot se caractérise par un taux de chômage record, des routes accidentées et une infrastructure limitée : avec les banlieues aisées voisines, le contraste est frappant.

Diepsloot a été déclaré township formel, ce qui signifie qu’il a été reconnu par la municipalité locale comme une zone d'implantation légitime.

Dans le cadre du programme sud-africain de reconstruction et de développement (RDP), des milliers de maisons ont été construites à Diepsloot et certaines ont été financées par des banques. Cependant, de nombreux habitants vivent toujours dans des abris de fortune.

Construire des foyers, pas seulement des maisons

En 2012, la Fondation d’entreprise Saint-Gobain Initiatives s’est associée à Habitat for Humanity, au conseil d’administration de People’s Housing Process, à la ville de Johannesburg, au Département de l’administration locale et du logement de Gauteng et à la communauté de Diepsloot pour construire 40 logements dans ce quartier. Le Groupe a participé à hauteur de 4,7 millions de rands et 300 intervenants ont travaillé en moyenne huit heures par jour pour terminer le projet.

Saint-Gobain a identifié les ménages enregistrés auprès du Département des établissements humains et pouvant prétendre à une aide au logement, ainsi que ceux vivant actuellement sur un site viabilisé (avec accès à l’eau, au réseau d’assainissement et à l’électricité).

Les maisons ont été construites à l’aide de solutions Saint-Gobain, associées à des méthodes traditionnelles (briques et ciment pour les murs et bardages).
Saint-Gobain Gyproc a fourni des plafonds et des murs intérieurs en plaques de plâtre faciles à installer. Saint-Gobain Isover a fourni des systèmes d’isolation, Saint-Gobain DONN des encadrements métalliques et Saint-Gobain Weber des colles pour carrelage.

Toutes ces solutions offrent un niveau de sécurité et de confort thermique en toute saison plus élevé que les méthodes de construction sud-africaines traditionnelles. Elles peuvent réduire jusqu’à 35 % la facture d’électricité moyenne d’une telle maison.

* Habitat for Humanity est une organisation non gouvernementale internationale à but non lucratif, dont la mission est de construire des logements simples, décents et abordables. Les maisons sont construites par des bénévoles et vendues au prix de revient.

Le saviez-vous ?

All of these solutions provided by Saint-Gobain can reduce the typical electricity bill for such a home by up to 35 per cent.