Préservation de la biodiversité au Cap-Occidental (Afrique du Sud)

Au Namaqualand (Cap-Occidental, Afrique du Sud), la végétation dispose d'espaces préservés où prospérer, et les anciennes zones de carrière peuvent être ensemencées.

Région qui s'étend le long de la côte ouest de l'Afrique du Sud, le Namaqualand abrite plus de 1 324 espèces de fleurs, dont 266 sont endémiques.

En 2009, l'organisation gouvernementale Cape Nature (www.capenature.co.za) a contacté Saint-Gobain au sujet de la création d'une zone protégée dans le Knersvlakte, l'un des ensembles géographiques du Namaqualand. Saint-Gobain y possède une propriété du nom de Wolvenest, identifiée comme zone prioritaire de Knersvlakte.

Dans ce contexte, le Groupe a accepté de placer Wolvenest sous la tutelle de Cape Nature. Bien que la commission de conservation de Cape Nature ait repris la gestion de l'exploitation pour tout ce qui a trait à la conservation, Saint-Gobain en reste propriétaire et conserve l'accès à ses terres. Cette mise sous tutelle témoigne de l'engagement du Groupe vis-à-vis de la protection environnementale et du respect de la biodiversité.