Saint-Gobain en Afrique subsaharienne

Depuis dix ans, l’Afrique subsaharienne connaît une croissance démographique et économique rapide. Saint-Gobain participe à son développement en proposant une offre adaptée de services. 

Au service du développement de l’Afrique subsaharienne

Mosaïque de cultures dont les besoins sont hétérogènes, l’Afrique subsaharienne comprend tout le continent au sud du Sahara. Elle compte 49 pays, près d’un milliard d’habitants et une croissance moyenne annuelle de son PIB (Produit Intérieur Brut) de 5,5 % sur la dernière décennie.

Seuls 39 % de la population africaine vit en milieu urbain, ce qui fait de la région l'une des moins urbanisées au monde, selon les chiffres de la Banque mondiale (2014). Sur fond d’explosion démographique, l'urbanisation progresse toutefois à marche forcée. Le taux d'urbanisation du continent devrait atteindre 50 % d'ici 2035, et 58 % en 2050 (CIAN 2016). Dans les dix prochaines années, la population de l'Afrique devrait dépasser la population totale cumulée de l'Europe, de l'Amérique du Sud et de l'Amérique du Nord.

La jeunesse Africaine représente une large part de la classe moyenne émergente. Les jeunes africains alimentent la demande en services et biens de consommation, ainsi qu'en marques internationales.
Pour Saint-Gobain, l'enjeu consiste à adapter son offre et à la rendre plus accessible à une population de plus en plus exigeante et avertie, au pouvoir d'achat en augmentation quoiqu'encore très faible.

Saint-Gobain offre une large gamme de solutions pour la construction et la rénovation de tous types de bâtiments (écoles, hôtels, hôpitaux, habitations, etc.). Des fondations aux toitures, Saint-Gobain couvre l’ensemble des étapes de la construction d’un bâtiment.

Si Saint-Gobain veut développer ses activités en Afrique, Saint-Gobain doit aider l'Afrique à se développer. 

Un rayonnement depuis l’Afrique du Sud 

En 2005, Saint-Gobain acquiert British Plaster Board qui le dote d’usines de Gypse en Afrique du Sud (la première datant de 1929) et au Zimbabwe ainsi que d’un entrepôt au Mozambique. Ce rachat conforte une présence industrielle initiée quelques années plus tôt dans les Abrasifs, avec l’acquisition de Abrasives Corporation (1997, Afrique du Sud) et dans la Canalisation avec l’acquisition de Besaans du Plessis (1998, Afrique du Sud). 

En 2006, le Groupe ajoute l’activité Mortiers à son portefeuille avec le rachat de Tylon, puis en 2007, c'est le tour de l’activité Isolation, avec le rachat d’Owens Corning (Afrique du Sud).

Avec la construction d’une ligne de production de verre « float » en 2007 en Égypte, à Ain El Sokhna, toutes les Activités de Saint-Gobain (hors Distribution) sont désormais représentées sur le continent.

En 2015, Saint-Gobain initie des partenariats industriels avec des entrepreneurs locaux. Deux joint-ventures ont ainsi été créées en juillet, l’une dans les adjuvants  au Ghana, la seconde dans les plaques de plâtre en Tanzanie. Avec ces deux joint-ventures, le Groupe fait ainsi profiter ses partenaires de son expertise industrielle tandis que ces derniers partagent avec lui leur connaissance locale du marché.

Parallèlement à ces développements industriels, Saint-Gobain bénéficie d’une présence commerciale dans 13 pays de l’Afrique subsaharienne dont des bureaux de représentation en Afrique du Sud (siège), au Ghana, au Kenya et en Côte d’Ivoire.

L’équipe centrale est basée à Johannesburg (Afrique du Sud), siège de la Délégation Saint-Gobain pour l’Afrique subsaharienne. Cette équipe est aujourd’hui chargée du développement et de la coordination des Activités du Groupe en Afrique subsaharienne. Elle facilite également l’accès aux pays voisins : Botswana, Mozambique, Namibie et Zimbabwe, et joue un rôle clé dans le partage d’expériences.

Saint-Gobain dispose ainsi d'une présence locale sur des marchés clés d'Afrique subsaharienne. Les équipes locales disposent d’une profonde connaissance des marchés, de leurs singularités et de la réalité du terrain (modes de constructions spécifiques, contraintes climatiques et culturelles, circuits de fourniture des produits, etc.). Elles permettent ainsi de mieux appréhender et anticiper les besoins pour développer des solutions adaptées aux besoins des distributeurs, des prescripteurs locaux et des usagers finaux.

                                          

Le saviez-vous ?

Saint-Gobain est présent en Afrique subsaharienne depuis 1929 et compte aujourd’hui 2000 collaborateurs répartis dans 13 pays.